20 juillet 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Stratégie

Une offre aqualudique dans le parc du Futuroscope en 2025

© Calune Glory Paris - Denis LAMING Architect - AEROPHILE Futuroscope
Modifié le Temps de lecture : 2 minutes


Le Département de la Vienne vient d’approuver le projet de développement du parc d’attractions qui vise à augmenter son chiffre d’affaires et sa fréquentation grâce à un espace de jeux aquatiques et de nouveaux hébergements.

L’offre du Futuroscope devrait être élargie à l’horizon 2025 avec la construction d’un nouveau resort comprenant un parc aquatique, ainsi que des hôtels thématisés. L’Assemblée départementale de la Vienne a ainsi adopté, le 3 juillet dernier, le cadre juridique prévoyant le développement de ce plan porté par la Société anonyme du parc du Futuroscope (SAPF), avec le soutien de ses actionnaires (le Département, la Compagnie des Alpes et la Caisses des dépôts et consignations). Celui-ci prévoit la mise en place d’un nouveau bail de 30 ans, qui s’étalera donc jusqu’en 2050. Il doit être définitivement signé en septembre prochain pour une entrée en vigueur en janvier 2021. 

Lire aussi :  Récréa inaugure le complexe nautique AquaMalo

Une démarche durable pour l’environnement et l’emploi

Avec une enveloppe budgétaire de 304 millions d’euros, il s’agit d’une part de proposer de nouvelles attractions au sein du parc existant, d’opérer un réaménagement des secteurs extérieurs et des espaces verts ou encore d’instaurer des animations inédites. D’autre part, une zone touristique verra le jour et sera déployée. Ce programme, baptisé « Futuroscope 2 », nécessitera 104 millions d’euros d’investissement. Sa mise en place s’appuie sur un resort de 224 000 m², qui comptera une nouvelle offre d’hébergement et un espace aqualudique. Ce dernier devrait être « indoor » pour faciliter son accès tout au long de l’année. 

Ce complexe adjacent, dont la conception s’insère dans une démarche environnementale durable, doit engendrer la création de 300 emplois directs et 450 emplois indirects et induits dans le département, dont les trois quarts dans les 5 prochaines années. L’exploitant affiche d’ailleurs l’ambition d’accroître le chiffre d’affaires du parc de 75 % et de dépasser les 2,5 millions de visiteurs annuels d’ici à 2030.

Autre évolution prévue dans le cadre de ce plan de développement. Ne disposant pas des ressources nécessaires au regard du besoin d’investissements, le Département, qui participe via la SEML Patrimoniale de Vienne, céderait une part de ses actions à la Compagnie des Alpes et à la Caisse des dépôts, qui hériteraient chacune d’une participation supplémentaire de 10 % dans la SA du parc du Futuroscope.

À lire également sur Aquæ...

X