AQUÆ
Image default
Planète

Les Dents de la mer, le film qui a massacré la protection des requins

Temps de lecture : 2 minutes

Ce film culte a marqué les esprits, mais pas que… Les Dents de la mer a modifié durablement la perception des requins, influençant par là même leur protection.

C’est indéniablement LE film de requins par excellence. Superproduction datant de 1975, Les Dents de la mer ne s’est pas contenté d’exploser les attentes du public… Le chef-d’œuvre de Spielberg a aussi et surtout changé à jamais notre façon d’aller dans l’eau – et de penser aux squales.

Des efforts de conservation anéantis par les Dents de la mer

Aujourd’hui, plus de 40 ans après sa sortie, l’œuvre a fait des émules : plus de 100 films sur ces animaux aquatiques ont été réalisés. Et plus de 40 ans après, la peur de ces impressionnants poissons persiste… Des chercheurs de l’université d’Australie du Sud (UniSA) s’inquiètent d’ailleurs de l’impact négatif que les films sur cette espèce marine ont sur les efforts de conservation d’un animal bien souvent menacé.

Des chercheurs en psychologie de la conservation, le Dr Brianna Le Busque et le professeur associé Carla Litchfield de l’UniSA, se sont donc lancés dans une évaluation de la manière dont les requins sont représentés à l’écran. Conclusion de cette étude inédite : 96 % des films sur le sujet les décrivent ouvertement comme une menace pour les humains.

Selon le Dr Le Busque, les représentations sensationnelles dans les médias populaires peuvent influencer injustement la façon dont les gens perçoivent les squales et nuire aux efforts de conservation.

« La plupart des connaissances que les gens proviennent des films ou des informations, où les requins sont généralement présentés comme quelque chose à craindre », explique Brianna Le Busque.

Sharknado, Mégalodon… des requins toujours plus monstrueux

« Depuis Les Dents de la mer, nous avons assisté à une prolifération de films de requins monstrueux – Open Water, Le Mégalodon, 47 Metres Down, Sharknado – qui présentent tous ouvertement les squales comme des créatures terrifiantes ayant un appétit insatiable pour la chair humaine. C’est tout simplement faux », ajoute la chercheuse.

Mais est-ce que les hommes sont eux aussi dangereux pour les requins ? Selon la scientifique australienne, l’être humain est bien plus dangereux pour les squales que les squales ne le sont pour l’homme. Les populations mondiales de requins connaissent effectivement un déclin rapide et de nombreuses espèces se trouvent menacées d’extinction.

L’auteur de l’étude affirme, en outre, que la peur des requins engendrée par tous ces films est disproportionnée par rapport à leur menace réelle. Ce qui nuit grandement aux efforts de conservation. Et incite d’ailleurs souvent l’émergence de stratégies d’atténuation potentiellement dangereuses.

« Il ne fait aucun doute que l’héritage des Dents de la mer persiste, mais nous devons être attentifs à la manière dont les films présentent les requins pour capter les spectateurs. C’est une étape importante pour déboulonner les mythes sur les requins et renforcer la conservation des requins », conclut le Dr Le Busque. Invitant ainsi les fans de cinéma à garder en tête que ces œuvres sont, en partie, fictionnelles. La disparition progressive des requins, en revanche, est bien réelle.

 

© DR

À lire aussi...

Prévisions, climat, gestion des risques… Les crues mortelles d’Allemagne et de Belgique en sept questions

Alban Derouet

Le « bouchon » de l’Antarctique prêt à sauter sous l’effet du changement climatique

Alban Derouet

Pourquoi n’y a-t-il (presque) plus d’eau sur Mars ?

Alban Derouet

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X