AQUÆ
Image default
Original Planète

Mer croisée ou ondes carrées, c’est-à-dire ?

Les vagues font des rectangles bizarres sur la mer, des damiers. On parle alors d' »ondes carrées » ou de « mer croisée ». Faut-il paniquer si la mer offre ce spectacle inattendu ? Est-ce une anomalie ? Et quelle est son origine ?

Des vagues non parallèles

Une mer croisée a une grande quantité de propagation directionnelle. Phénomène rare, il se produit le long de certaines zones côtières.

Ce phénomène magnifique est le résultat de l’opposition simultanée de deux évènements météorologiques ayant des vents de direction contraire. Ces vagues sont dangereuses par le roulis très violent qu’elles imposent aux navires

Les ondes carrées ne sont surtout pas à confondre avec ce qu’on appelle « vagues scélérates » qui répondent encore à d’autres paramètres. Leur danger est cependant sans commune mesure.

Mer croisée : où la voir ?

Surtout dans des eaux peu profondes. Par exemple au large de l’île de Ré (notre photo en exergue), près de Lisbonne (Portugal) ou encore de Tel Aviv (Israël).

D’ailleurs, le phare de l’île de Ré est un lieu d’observation bien connu et très privilégié des touristes qui souhaitent profiter du spectacle. La mer croisée y produit en effet des représentations assez fréquentes !

Plaisancier et nageur : attention aux ondes carrées

Loin du sensationnalisme racoleur de beaucoup de vidéos ou de certains articles, le danger d’une mer croisée est réel. Tout particulièrement pour les nageurs ou les bateaux de plaisance que ce type de vagues entraînera très vite au large. Aux uns et aux autres, il est fortement recommandé de sortir immédiatement de l’eau et/ou de regagner le port le plus proche.

Lire aussi :  Le dessalement des eaux, quand l’utiliser et à quel prix ?

Pourquoi ? Tout simplement à cause de l’origine même du phénomène qui est la rencontre violente entre deux courants aériens, et pas aisément prédictible. Cela présuppose des vents violents et seuls des marins très expérimentés peuvent les éviter. Déjà en connaissant parfaitement les zones dangereuses, et ensuite en ayant les informations météo adéquates.

Quant aux nageurs, mieux vaut ne même pas essayer.

À lire aussi...

Le dessalement des eaux, quand l’utiliser et à quel prix ?

TEAM AQUAE

Sécheresse du lac Mead : quand les cadavres émergent

Aquae

4 marins sur un trimaran à la dérive

Aquae

Leave a Comment

treize − 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »