AQUÆ
Image default
Santé Société

Danger invisible des microplastiques en eau douce

Le danger des microplastiques sur les circuits d’eau douce est réel. Pire, il s’aggrave. Mais beaucoup de solutions et d’innovations existent.

Encore faut-il leur permettre d’être mises en œuvre !

Microplastiques : une invasion au millimètre

Aquae vous propose de mesurer les enjeux d’une réflexion sur un sujet plutôt discret.

De multiples études démontrent que les insectes ingérent des débris plastiques de moins de 5 mm de long (« microplastiques »). Peu importe leur espèce, leur habitat est une colonne d’eau ou la rivière. Et ils sont en train de manger du plastique.

Sources de pollution des microplastiques

En fait partout ! C’est le résultat de notre société de surconsommation sans préoccupation des conséquences. Ils proviennent :

  • de sacs en plastique,
  • de bouteilles et couverts jetables,
  • des eaux de surface contenant de la peinture de marquage routier abrasée et des morceaux de pneus de voiture.

Tout cela ruissèle et contribue fortement à la pollution microplastique des rivières d’eau douce. Pire, ces particules s’infiltrent partout, montagnes et les fonds marins des océans de la planète. Les estimations de leur quantité varient. Elles s’accumulent depuis 50 ans, et cela s’accélère !

Eau douce et lavage : agir au bon endroit

Des filtres pour machine à laver doivent être imposés dès 2025, car soyons conscients des conséquences de nos actes et de la surconsommation. Une étude universitaire britannique démontre que chaque lavage en machine libère environ 700 000 fibres de microplastiques dans les eaux usées.

🧪 Exemple de tests sur le réseau francilien

À lire aussi...

La seconde vie des filets de pêche plastiques

Aquae

Un mariage sous la mer

Aquae

Marin pêcheur : métier et danger au quotidien

Aquae

Leave a Comment

trois × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »