AQUÆ
Santé

epSOS, projet européen d’e-santé

Temps de lecture : < 1 minute

Projet européen d’échanges de données de santé, epSOS (« european patients Smart Open Services ») doit permettre aux professionnels de santé des pays européens d’accéder, dans leur langue, à des services tels que la synthèse médicale (« Patient Summary ») ou la prescription électronique (« ePrescription ») d’un patient résidant dans un autre pays européen.

Démarrée en juillet 2008, cette initiative d’interopérabilité entre les pays européens dans le domaine de la santé financée par l’Union européenne est entrée, depuis le mois de mars dernier, dans une phase pilote opérationnelle à grande échelle. Cette étape majeure vise à évaluer en situation réelle l’interopérabilité des systèmes de santé de plusieurs pays européens qui participent au projet. Concernant la France, la maîtrise d’œuvre du projet a été confiée à l’ASIP Santé. Pour le moment, le déploiement s’effectue progressivement : la France et la République Tchèque ont ouvert les premiers le service de « Patient Summary » début mars, suivies en avril par l’Espagne, l’Autriche et en mai par l’Italie. En juillet, l’Espagne étend son réseau avec l’ouverture de 28 points de santé epSOS supplémentaires aux Baléares et à Valence. Quant au lancement du service de «ePrescription», il s’est déroulé en Grèce en juillet dans 18 pharmacies à Athènes et sa région.

Du 8 au 10 octobre dernier, s’est tenue l’exposition « Made in Europe », au Parlement européen à Bruxelles, dont l’objectif est de mieux faire connaître les initiatives européennes dans le secteur du numérique. À cette occasion, une démonstration réussie grandeur nature du système epSOS a été réalisée devant les parlementaires des comités budget, transports, santé/environnement et industrie/énergie. Les parlementaires européens ont ainsi pu consulter, depuis Bruxelles, le dossier de test d’un patient français à partir d’un logiciel de santé autrichien.

À lire aussi...

Peut-on considérer l’hydrogène comme un traitement face à la COVID ?

TEAM AQUAE

Les nanotechnologies contre la Covid-19

Alban Derouet

COVID-19 : l’eau du robinet exempte de coronavirus 

TEAM AQUAE
Translate »
X