AQUÆ
Santé

Le methylisothiazolinone aussi allergène que les parabènes

Temps de lecture : < 1 minute

La Société Française de Dermatologie (SFD) dénonce les risques liés à l’utilisation de methylisothiazolinone (MIT), un conservateur très fréquemment utilisé dans les cosmétiques. Employé comme substitut aux parabènes, il provoquerait, d’après les informations fournies par le réseau de vigilance en dermato-allergologie (Revidal), un nombre croissant d’irritations et d’eczémas.

Selon le Dr Annick Barbaud, responsable du service de dermatologie au CHU de Nancy, il s’agit principalement d’eczémas des mains, du visage et, plus rarement, du siège en cas d’utilisation de lingettes chez les bébés. Quelques cas de gêne respiratoire et d’irritations de muqueuses ont également été observés. Lors des Journées dermatologiques qui se sont tenues à Paris du 11 au 15 décembre 2012, les dermatologues se sont inquiétés de la présence de ce conservateur qui s’étend dans beaucoup de produits du quotidien : toilettes (lingettes nettoyantes, savons, shampoings), ménagers (produits vaisselle ou pour laver les sols…), professionnels et dans de très nombreux cosmétiques.

Parallèlement, ils ont évoqué plus généralement la question des allergènes et ont manifesté leur impatience sur le projet de loi interdisant la fabrication, l’importation, la vente ou l’offre de produits contenant des phtalates et des parabènes, adoptée par l’Assemblée nationale le 3 mai 2011, qui est toujours en attente de lecture au Sénat.

À lire aussi...

Suisse : 130 kilos de mercure retrouvés chaque année dans les eaux usées 

Alban Derouet

Les promenades au bord de l’eau seraient bonnes pour la santé

TEAM AQUAE

Comment l’eau thermale soulage la douleur

TEAM AQUAE
Translate »
X