AQUÆ
Santé

L’horloge cutanée, cosmétiques et santé

Temps de lecture : < 1 minute

D’après la récente découverte des scientifiques du laboratoire de recherche Beiersdorf AG et de l’école de médecine de Berlin, Charité Universitätsmedizin, les cellules épidermiques de la peau disposeraient de leur propre « horloge interne ». Cette dernière contrôlerait, notamment, sa régénération cutanée.
Dans le centre d’essai de Beiersdorf à Hambourg, les équipes du Dr. Jörn Hendrik Reuter, Responsable du Laboratoire des produits de soins dermatologiques chez Beiersdorf et du Pr Achim Kramer du Département de Chronobiologie de Charité Universitätsmedizin, ont étudié les rythmes circadiens du cortisol, l’hormone du stress de la peau, chez 20 sujets volontaires. En parallèle, des échantillons de cel- lules ont été prélevés sur 20 personnes toutes les quatre heures durant 24H. L’analyse de ces différents échantillons a montré qu’environ 10 % des gènes dans les cellules de la peau suivent leur propre rythme. Selon les chercheurs, ils correspondent très probablement aux chronotypes respectifs des cellules. Une molécule s’est démarquée durant cette batterie de test, la « Krüppel-like-factor 9 » (Klf9). Principalement active au cours de la journée, les chercheurs ont constaté que lorsque son rythme était neutralisé, une division cellulaire plus rapide était alors observée. Ils ont donc augmenté sa concentration dans les échantillons, et ont pu observer un ralentis- sement significatif de la division cellulaire.
Selon Beiersdorf, ces résultats ouvrent des perspectives totalement nouvelles dans les domaines de la cosmétique comme de la santé. D’un côté, un nouveau genre de soin anti-âge pourrait être élaboré et d’un autre, la recherche pourrait être orientée de façon à trouver le meilleur moment de la journée pour opérer afin que la guérison du patient soit optimale.

À lire aussi...

Les nanotechnologies contre la Covid-19

Alban Derouet

COVID-19 : l’eau du robinet exempte de coronavirus 

TEAM AQUAE

Des Munichois se baignent dans les eaux glacées de l’Eisbach 

TEAM AQUAE
Translate »
X