AQUÆ
Santé

Plan maladies neurodégénératives 2014-2019

Temps de lecture : < 1 minute

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a présenté le 18 novembre dernier le plan maladies neurodégénératives 2014-2019. Il concerne la maladie d’Alzheimer, la sclérose en plaques et la maladie de Parkinson. L’objectif de ce plan est de conduire à l’approfondissement des travaux concernant la protection neuronale afin de mieux prévenir et de guérir ces maladies. Le plan définit 12 enjeux parmi lesquels améliorer le diagnostic, permettre l’accès à des programmes de soins personnalisés, former les professionnels de santé, apporter une aide aux proches ou encore dynamiser la recherche.

96 mesures ont été élaborées pour développer ces enjeux. 20 à 30 UCC (Unités cognito-comportementales) supplémentaires, 74 nouvelles ESA (Équipes Spéciali- sées Alzheimer) et 24 centres experts pour les malades de sclérose en plaques seront créés. Des solutions pour l’hospitalisation à domicile (HAD) devront également être développées. Les proches des malades bénéficieront de dispositifs tels que des formations et des éducations thérapeutiques. 65 plateformes supplémentaires d’accompagnement et de répit seront créées. Ce plan propose aussi des mesures destinées aux personnes malades qui sont encore actives : elles concernent la réinsertion professionnelle ainsi que le versement d’indemnités ou l’accès aux cré- dits bancaires. Les recherches pour une meilleure compréhension de ces maladies seront coordonnées à échelle européenne et internationale. L’organisation ITMO neurosciences, sciences cognitives, neurologie et psychiatrie (ITMO NNP) présidera un comité de pilotage de recherche sur les maladies neuro-dégénératives. Un groupe de réflexion, « Big data », sera créé afin de recueillir des données et les indicateurs de diagnostic sur ces maladies.

170M € seraient mis à disposition pour la recherche tandis que 270M € seraient réservés aux actions médico-sociales.

Lire le rapport complet

À lire aussi...

Faut-il boire 8 verres d’eau par jour ? Nos reins répondent « non »

TEAM AQUAE

Peut-on considérer l’hydrogène comme un traitement face à la COVID ?

TEAM AQUAE

Les nanotechnologies contre la Covid-19

Alban Derouet
Translate »
X