AQUÆ
Santé

Boues thermales et risques sanitaires

Saisie par la Direction générale de la Santé à la suite d’une information transmise par l’Agence régionale de Santé d’Auvergne-Rhône-Alpes qui interrogeait sur la qualité des boues thermales et la présence de baryum, l’Académie nationale de médecine (ANM) a rendu, le 21 février dernier, un avis relatif à « l’évaluation des risques sanitaires liés à la présence de baryum dans des argiles constitutives des boues thermales et à l’absence de contrôle sanitaire des boues thermales » (Aquæ n° 101). Le rapport fait d’abord le point sur les boues thermales et leur utilisation thérapeutique, réalisé principalement en illutations et applications de cataplasmes. Si la tolérance aux traitements par les boues paraît bonne, il n’existe cependant pas de vigilance normalisée de la survenue d’événements indésirables lors d’une cure. L’ANM invite, en ce sens, à la création d’une procédure simple et harmonisée. De plus, elle estime que la fabrication des boues et leur administration aux patients doivent faire l’objet d’une standardisation et d’une traçabilité. La présence de baryum, un métal alcalino-terreux, assimilé à un métal lourd, dans les argiles des boues thermales, est d’origine naturelle. Sur la base des données actuellement disponibles, l’ANM établit que « le baryum ne paraît pas jouer de rôle délétère patent » mais n’exclut pas tout risque. C’est pourquoi il préconise de procéder à des expériences pour établir une évaluation du risque et quantifier la pénétration cutanée des différents sels de baryum lors des traitements à base de boues thermales. Contrairement aux eaux minérales naturelles, il n’existe pas de réglementation sur le contrôle et la surveillance sanitaire des boues mais la certification Aquacert, qui fait l’objet d’une démarche volontaire, prévoit leur évaluation physico-chimique et microbiologique régulière. Si elle ne se prononce pas sur l’opportunité d’une mise en place d’un contrôle et d’une surveillance sanitaires réglementaires des boues thermales, l’ANM plaide pour la promotion d’Aquacert.

L’avis sur aquae-officiel.fr 

À lire aussi...

Top 10 des stations thermales au bord de l’océan en France

TEAM AQUAE

Le thermalisme européen au cœur du post-COVID

TEAM AQUAE

Qualité des eaux : Impact global des effluents urbains sur les zones naturelles

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »