AQUÆ
Image default
Santé

Améliorer les pratiques en gonarthrose

Temps de lecture : < 1 minute

La 1re édition des Journées médicales du Grand Dax s’est tenue le 23 novembre à l’hôtel le Splendid (40) autour des dernières données probantes sur l’arthrose du genou.

Organisé par le cluster AQUI O Thermes, avec le soutien du Grand Dax et la participation d’AQUÆ, ce congrès annuel, qui se positionne sur les maladies chroniques, a réuni près de 150 professionnels de santé. Il a en particulier abordé, à l’occasion de cette édition, la gonarthrose, son examen clinique et ses différents traitements envisageables en la matière. Cette journée de formation pluridisciplinaire a rassemblé médecins généralistes mais aussi kinésithérapeutes, spécialistes en médecine physique et de réadaptation, rhumatologues ou encore infirmiers.

Associer thermalisme et médecine conventionnelle
La prise en charge de la gonarthrose en thermalisme a été l’un des thèmes de cette journée. Le congrès s’est attaché à lier les médecines conventionnelle et thermale dans une démarche de collaboration afin, selon Laurence Delpy, directrice du cluster, « que les praticiens découvrent la médecine thermale et qu’ils deviennent prescripteurs ou même médecins thermaux en faisant une VAE ». L’efficacité des cures thermales, notamment sur la diminution médicamenteuse, comme en attestent les travaux de l’AFRETh, est une composante essentielle du traitement.

Les grands axes
Cette journée a mis en avant la formation des professionnels à l’éducation thérapeutique du patient (ETP), le rôle du médecin dans le parcours de soins, avec une personnalisation de l’approche, l’efficacité de la crénothérapie, la place de l’imagerie dans l’évaluation de cette maladie, la physiopathologie de l’arthrose, la chirurgie de la gonarthrose et le rôle de l’activité physique (Aquæ n° 138). Les conférences ont montré que la douleur chronique reste un syndrome multidimensionnel et que l’efficacité du traitement repose sur des approches complémentaires.

Pour accéder aux conférences, cliquez ici

© Palindrome

À lire aussi...

Les nanotechnologies contre la Covid-19

Alban Derouet

COVID-19 : l’eau du robinet exempte de coronavirus 

TEAM AQUAE

Des Munichois se baignent dans les eaux glacées de l’Eisbach 

TEAM AQUAE
Translate »
X