AQUÆ
Image default
Santé

Les effets thérapeutiques de la minéralité de l’eau en cure thermale

Temps de lecture : 2 minutes

L’effet thérapeutique de l’élément minéral dans la cure thermale a été examiné au cours de 33 études dans la lombalgie, l’arthrose du genou et la fibromyalgie.

Présentation

Les eaux minérales naturelles représentent 400 sources reconnues par l’Académie nationale de médecine. Il peut s’agir d’eaux sulfurées, dont les sodiques des Pyrénées et les calciques des Alpes, d’eaux sulfatées, bicarbonatées, chlorurées sodiques ou oligopolymétalliques.

De nombreuses études explorent le rôle de l’élément minéral dans les cures thermales, avec l’objectif de mesurer l’utilisation, à des fins thérapeutiques, de l’eau minérale et de ses dérivés (vapeurs, gaz et boues thermales) sur le lieu même de leur émergence.

Le Pr Christian-François Roques, membre correspondant de l’Académie nationale de médecine, président du Conseil scientifique de l’AFRETh, et le Pr Patrice Queneau, doyen honoraire de la faculté de médecine de Saint-Étienne (42), ont produit une analyse, en 2016, Thérapie thermale pour la douleur des patients souffrant de lombalgie chronique, d’ostéoarthrite du genou et de fibromyalgie, issue des données de 33 études contrôlées, dont les résultats ont été présentés aux Thermalies 2019.

Méthodologie

Les données relatives à 3 000 patients environ ont ainsi été étudiées. Ont été observés, dans le cadre de soins usuels (à volume d’eau, durée de bain et température identiques), les effets comparés de l’eau minérale et de l’eau du réseau, pour la lombalgie et la gonarthrose, ainsi que ceux des péloïdes et des boues neutres pour la gonarthrose.

Résultats

Selon la recherche conduite par les Prs Roques et Queneau, l’effet ajouté par les minéraux s’avère important et représente 77 % de l’effet thérapeutique. Dans la lombalgie, l’élément minéral constitue 60 % de l’effet antalgique. Dans l’arthrose du genou, c’est pratiquement 95 % et concernant les applications de boues dans l’arthrose du genou, l’élément minéral caractérise 81 % de l’effet thérapeutique. Pour la fibromyalgie, deux études montrent une amélioration significativement meilleure pour la balnéation en eau minérale, supérieure et plus durable.

Conclusion

L’eau minérale naturelle peut être considérée comme un médicament avec des effets pharmacologiques. En revanche, l’impact dans la prise en charge au long cours des maladies chroniques reste à évaluer. Il résulte que : soit l’élément minéral est le seul générateur de l’effet (cas des gels thermaux), soit l’élément minéral va majorer, parfois de manière très importante (jusqu’à 90 % du résultat), l’efficacité sur la douleur de ces
traitements.

[/ihc-hide-content]

© Fotolia

À lire aussi...

Top 10 des stations thermales au bord de l’océan en France

TEAM AQUAE

Le thermalisme européen au cœur du post-COVID

TEAM AQUAE

Qualité des eaux : Impact global des effluents urbains sur les zones naturelles

TEAM AQUAE
Translate »
X