AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Innovation

Telegrafik favorise l’autonomie des séniors

Temps de lecture : 2 minutes

À l’issue d’une nouvelle levée de fonds, la startup française souhaite développer ses solutions Otono-me, un service de télésurveillance des personnes âgées à domicile ou en résidence.

La startup Telegrafik, spécialisée dans l’intelligence artificielle et l’Internet des Objets, a conclu, le 5 mars 2020, sa seconde levée de fonds à hauteur d’1 M€. Créée en 2013 et implantée à Toulouse (31), la jeune pousse a ainsi bénéficié du soutien de ses investisseurs historiques, comme Citizen Capital, Aviva Impact Investing France et le réseau BADGE. Mais aussi de nouveaux partenaires, à l’instar de Vessoa, Philippe Carle ou encore la plateforme de crowdfunding LITA.co. 

Déploiement d’Otono-me

Cette opération vise à accélérer le développement des trois solutions principales de la société, à savoir Otono-me EHPAD, Otono-me Domicile et Résidences, ainsi qu’Otono-me EHPAD à Domicile. Celles-ci se présentent comme des solutions connectées de télésurveillance des personnes âgées en résidence ou à domicile, pouvant d’ailleurs s’adresser aux individus atteints de maladies neurodégénératives.

Déjà présente au sein de 25 établissements, Telegrafik vise à équiper 300 sites d’ici à 2 ans. « Notre ambition est de devenir l’opérateur de solutions connectées de Smart Care leader en France », déclare Carole Zisa-Garat, présidente de l’entreprise.

Détecter les situations à risque

Concrètement, le dispositif s’appuie sur une plateforme logicielle intelligente reliée à des capteurs dans les logements. Ils détectent les chutes, suivent l’activité et envoient des alertes à un plateau d’assistance ouvert 24h/24 et 7j/7. Ce dernier prévient ensuite les proches ou les professionnels. Il est à noter que les solutions ont vocation à avertir en cas d’incident, mais aussi à anticiper les situations à risque. Par exemple, si l’individu reste dans une pièce trop longtemps, l’appareil suppose qu’il peut avoir un problème et déclenche une alerte. 

Par ailleurs, la société précise que les capteurs sont discrets et que la personne n’est ni filmée ni écoutée.

© Freepik

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir +

Connexion

X

Inscription

X