4 juillet 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Recherche

Un masque de plongée transformé en respirateur

Modifié le Temps de lecture : < 1 minute

Une jeune pousse italienne a créé du matériel d’assistance respiratoire à partir d’équipements de loisirs Decathlon.

La startup italienne Isinnova, spécialisée dans l’impression 3D, a été sollicitée par l’hôpital de Gardone Val Trompia, à Brescia (Italie), en pénurie de moyens médicaux. Elle a ainsi eu l’idée de transformer des masques de plongée de la marque Decathlon en  matériel d’assistance respiratoire. Pour y parvenir, elle a créé une valve en 3D qui relie le masque au tuyau du respirateur, en lieu et place du tuba initial.

Si le groupe français appelle à la prudence et rappelle que l’Easybreth « est un masque qui a été conçu uniquement pour faire du snorkeling », il indique se tenir à la disposition des centres de recherche et  partage plans 3D et informations techniques « aux projets les plus sérieux et avancés ».

De son côté, Isinnova a déposé une demande de brevets pour la valve, baptisée « Charlotte »,  dans le but d’éviter des spéculations commerciales. Précisant que « ni le masque ni le composant imprimé en 3D ne sont certifiés » et que  « leur utilisation est soumise à une situation de nécessité obligatoire », la firme a mis en ligne, en accès libre, les plans de fabrication de la solution afin qu’elles puissent être reproduites par les professionnels possesseurs d’imprimantes 3D au bénéfice des établissements de santé.           

© Isinnova

À lire également sur Aquæ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir +

X