5 juin 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Recherche

COVID-19 : la recherche invitée à partager ses données

Modifié le Temps de lecture : < 1 minute

Afin d’appuyer la lutte contre la pandémie de coronavirus COVID-19, plusieurs initiatives demandent une ouverture des résultats de la recherche sur le sujet.

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus COVID-19, le gouvernement français appelle les porteurs de projets faisant partie des appels à projets lancés par l’Agence national de la recherche ou le ministère des Solidarités et de la Santé à partager ouvertement les résultats de leurs travaux. Ainsi, il s’agit de mettre les données scientifiques et publications à disposition du public, et ce aussi rapidement que possible. En outre, les chercheurs sont invités à rendre publics les protocoles de recherche, de même que les données provisoires, le tout dans le respect du règlement RGPD. En parallèle, un plan de gestion des données doit être mis au point et transmis au financeur. 

Dans cette même optique, une initiative a également vu le jour à échelle internationale. En effet, le Wellcome Trust, fondation caritative britannique dédiée à la médecine, a édité une déclaration de partage des données concernant le SARS-CoV-2. “Nous appelons les chercheurs, les revues et les bailleurs de fonds à veiller à ce que les résultats de la recherche et les données relatives à cette épidémie soient partagés rapidement et ouvertement afin d’éclairer la réponse de santé publique et de contribuer à sauver des vies”, stipule le texte. En outre, l’instance s’engage ce que l’OMS (Organisation mondiale de la santé) ait accès aux découvertes susceptibles d’aider la réponse mondiale. D’ailleurs, l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), d’ores et déjà mobilisé au sein du consortium REACTing, fait partie des signataires.

© Freepik

À lire également sur Aquæ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir +

X