AQUÆ
Image default
Santé

COVID-19 : des tests de dépistage par des laboratoires non hospitaliers

Le ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé, le 3 avril dernier, l’élargissement de l’autorisation de pratique des tests de dépistage du coronavirus COVID-19 aux laboratoires hospitaliers, de ville, départementaux, vétérinaires, de recherche, de gendarmerie et de police. Et ce, à compter du lundi 6 avril. Ainsi, il s’agit d’encourager la participation des structures non hospitalières, qui n’effectuent pas de biologie médicale en temps normal, mais possèdent le matériel nécessaire et les compétences adéquates.

Cette décision doit permettre d’augmenter le nombre de tests réalisés dans les localités identifiées par les ARS (Agences régionales de santé). En particulier auprès des personnels soignants et dans les maisons de retraite, qui en bénéficieront en priorité.

Il est à noter que le Premier ministre a précisé, le 2 avril dernier, que le nombre de tests faits devrait atteindre 30 000 chaque jour dès cette semaine.

© Freepik

À lire aussi...

Nager comme une sirène : un sport insolite

Aquae

Danger invisible des microplastiques en eau douce

Aquae

Plus de 200 000 fûts radioactifs sous l’océan

Aquae

Leave a Comment

4 × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »