AQUÆ
Image default
Tourisme

Comment les Français envisagent-ils leurs vacances post confinement ?

Quel sera le comportement des vacanciers nationaux après le 11 mai ? Où et quand partiront-ils ? Sur quels critères de choix ?… Une étude analyse les perspectives de consommation en hôtellerie des touristes français.  

Les entreprises du tourisme font aujourd’hui face à une crise sans précédent, et le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, table sur une reprise qui s’appuiera sur une consommation, par la clientèle domestique, de produits et de services touristiques hexagonaux. Alors que tous les acteurs du secteur sont mobilisés, l’agence conseil et communication API & YOU, éditrice du logiciel de coffrets cadeaux SecretBox, a mené au début du mois une étude* sur les perspectives de consommation en hôtellerie des Français après le confinement, qui vise à apporter aux professionnels des éclairages afin de les accompagner dans la relance de leurs activités.

La mer, destination phare

Il apparaît que près d’un quart des consommateurs (23 %) projettent de partir en week-end plus souvent qu’ils ne le faisaient avant le déconfinement. Et près de 65 % des personnes interrogées s’évaderaient dès la mi-juin si cela était possible. De manière générale, la fin du confinement, annoncée le 11 mai prochain, sera l’occasion d’une célébration pour plus de la moitié des Français : 32 % envisagent une sortie au restaurant, 19 % un soin en établissement de bien-être et 9 % un week-end à plusieurs, vers une destination locale ou nationale et pour un budget compris entre 200 € et 500 €.  

Lire aussi :  Mesures de soutien aux entreprises du tourisme

Dans l’hypothèse d’un report après l’été des séjours touristiques, 38 % émettent le souhait de voyager à l’occasion de la Toussaint 2020. Mais ce sont les vacances et les ponts du printemps 2021 qui fédèrent le plus grand nombre, avec 51 % de personnes désirant, par exemple, profiter des ponts du mois de mai 2021 pour se déplacer. 

La mer demeure la destination privilégiée des Français (70 % souhaitent y retourner plus souvent), devant la montagne (50 %), tandis que les grandes villes sont plébiscitées par un peu plus d’un tiers des touristes de l’Hexagone (34 %). Si les hôtels de charme ont les faveurs des consommateurs de séjours (60 % des répondants), ces derniers sont également attentifs aux équipements et sont près de la moitié (44 %) à choisir un établissement hôtelier disposant d’un spa

Des habitudes inchangées

Interrogés sur les critères qui prévaudraient post confinement pour programmer leurs vacances, 70 % des sondés indiquent qu’ils ne modifieront pas le budget alloué, qui s’établit en moyenne, par personne, entre 500 € et 2 000 €. Au-delà du budget, 4 Français sur 5 (82 %) annoncent qu’ils ne changeront pas leurs habitudes estivales de séjours.

La destination France reste une valeur forte, car si, précédemment, elle attirait 76 % des touristes nationaux, 53 % annoncent qu’ils conserveront leurs habitudes en la matière et 44 % sont désireux de participer activement au redressement du secteur sur le territoire et disent vouloir « soutenir la France et l’économie locale » par leur choix de vacances.  

La pandémie et le confinement lié entraînent cependant quelques évolutions dans les usages touristiques. En effet, la prudence est de mise puisque 65 % des personnes consultées attendront le déconfinement pour effectuer leurs réservations de séjours. La politique d’annulation des hôteliers devient également le principal critère de choix d’établissement (pour 27 % des sondés), l’hygiène arrivant en deuxième position (24 %).  

Pour préparer tout déplacement, le digital constitue la première source de renseignements, qu’il s’agisse de l’Internet et de ses moteurs de recherche (63 %), des sites d’avis de consommateurs (33 %), des réseaux sociaux (25 %) ou d’actions d’emailing (4 %). 52 % des personnes interrogées ont recours au bouche à oreille, les guides touristiques sont consultés par 30 % d’entre elles, les autres sources d’information étant les agences de voyages (10 %), les chaînes hôtelières (9 %), les médias (5 %) et les influenceurs (4 %). 

* L’étude « Les perspectives de consommation hôtellerie et restauration des Français après le confinement » a été conduite du 4 au 6 avril 2020, auprès de 1 002 consommateurs de coffrets cadeaux SecretBox®, répartis dans 12 régions françaises. 73,95 % des répondants sont actifs professionnellement, 50 % ont entre 35 et 55 ans et 100 % habitent en France métropolitaine.  

 

© Freepik

À lire aussi...

Piscine Global Europe 2022, une offre globale pour la conception de piscines et de spas

TEAM AQUAE

Est-il judicieux de joindre un hôtel avant de réserver ?

Alban Derouet

Vers une transition énergétique des piscines publiques

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »