26 mai 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Tourisme

L’Occitanie mise sur un contrat de filière pour la relance des cures thermales et des activités de bien-être

Temps de lecture : 2 minutes


La Région présidée par Carole Delga prévoit des mesures spécifiques de soutien pour les acteurs du thermalisme, du bien-être et du thermoludisme.

L’activité touristique en Occitanie emploie 96 500 personnes et constitue la 2e filière avec 10,3 % du PIB et un chiffre d’affaires avoisinant les 16 milliards d’euros. Avec l’objectif de répondre à l’urgence sanitaire, économique et sociale, tout en préparant la reprise, la Région déploie depuis le début de la crise un Plan d’urgence sanitaire, économique et solidaire de 250 millions d’euros, dont un volet est consacré au soutien de l’économie du tourisme. 

Avances, aides directes et contrat de filière 

En faveur des entreprises, le fonds régional de solidarité Occitanie s’adresse aux TPE et PME jusqu’à 50 salariés subissant des baisses de chiffre d’affaires supérieures à 20 % en avril. Il prend la forme d’une subvention forfaitaire de 1 000 à 4 000 euros versée, sous conditions d’éligibilité, dans le courant du mois de mai. 

Le Pass Rebond Occitanie Tourisme, doté de 5 millions d’euros, permet de soutenir les investissements, les innovations et les dépenses de conseil visant la transition numérique, énergétique et écologique des entreprises du secteur. Les subventions d’investissement atteignent parfois 50 % des dépenses liées et plafonnées à 200 000 euros.

Lire aussi :  Plan Tourisme : une enveloppe de 300 M€ pour les territoires thermaux, de montagne et les ports de plaisance

Également, le fonds L’Occal sera actif à partir du 1er juin, jusqu’à la fin de l’année. Cette initiative, développée en partenariat avec les départements et les intercommunalités et avec le soutien de la Banque des Territoires, est destinée à accompagner les professionnels dans leurs besoins de trésorerie et leur équipement pour accueillir leur client dans le respect des mesures sanitaires. Ce fonds mobilisera 70 à 80 millions d’euros pour des avances remboursables et des subventions d’investissement. 

En complément, le thermalisme, le bien-être et le thermoludisme bénéficieront d’un contrat de filière spécifique, dont la signature doit intervenir dans le mois. Parmi les mesures envisagées figurent l’aide au redémarrage des exploitations, les travaux d’adaptation sanitaire des équipements, des parcours de soins et la mise en place d’outils d’invention financiers spécifiques de type capitalisation ou apports en compte courants d’associés.

Promotion de la destination en 3 temps

Porté par le Comité régional du tourisme, un plan de relance de 3 millions d’euros ambitionne de faire revenir la clientèle touristique grâce à un programme d’actions divisé en plusieurs phases : pendant le déconfinement, pendant la saison estivale, puis à l’automne. 

Lancée début juin, une campagne de communication autour du thermalisme et de l’hôtellerie de plein air sera diffusée dans les régions limitrophes, tandis qu’à l’échelle nationale des vidéos feront l’objet d’affichages digitales dans les grandes villes du sud du pays et sur les réseaux sociaux au moyen du hashtag #VoyageEnOccitanie.  

Une plateforme de pré-réservation sera créée proposant des offres hôtelières et de restauration sans date arrêtée afin de soutenir la trésorerie des entreprises. Un numéro vert permettra aussi de réserver des hébergements ou des séjours packagés exonérés de toute commission.

À l’été, des actions seront menées pour faire découvrir un lieu, un hébergement, une activité, etc., aux Occitans et favoriser la consommation touristique locale, tandis que, à partir de septembre, la communication redeviendra nationale et internationale. Elle inclura du parrainage d’émissions télévisées, d’opérations d’accueil presse et influenceurs et de campagnes online.

Parallèlement, la Région envisage des mesures additionnelles telles que des pass transports et loisirs, ainsi qu’une participation au chèque tourisme, dispositif national réclamé par des élus, dont Carole Delga, la présidente du conseil régional d’Occitanie, pour encourager la relance du secteur. 

Lire aussi :  Le chèque-cadeau, une clé de la relance…

© Alain Baschenis / Bains du Couloubret

À lire également sur Aquæ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir +

X