11 juillet 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Santé

Un guide sanitaire pour la réouverture des ERP et des entreprises

© Freepik
Modifié le Temps de lecture : 4 minutes


La Direction générale de la santé (DGS) a transmis aux Agences régionales de santé (ARS) les mesures sanitaires de nettoyage et de désinfection devant être appliquées lors de la prochaine réouverture des établissements recevant du public (ERP) et des entreprises.

Dans le cadre de la crise sanitaire actuelle et de la levée du confinement, la DGS a établi plusieurs fiches techniques à destination des ARS décrivant les différentes mesures sanitaires à mettre en place selon des cas de figures distincts, relatives notamment à la prévention des légionelloses et au nettoyage de l’espace public.

Le Haut conseil de la santé (HCSP) avait d’ailleurs émis, le 26 avril dernier, son avis sur  l’adaptation des mesures barrières et de distanciation social. Le rapport détaillait notamment les mesures non pharmaceutiques devant être déployées et appliquées lors de la réouverture et en routine d’un ERP ou d’une entreprise.

Dans sa fiche technique venant compléter l’avis du HCSP, la DGS établit les différentes recommandations sanitaires de nettoyage et de désinfection suivantes, pour la réouverture des ERP et des lieux de travail fermés pendant la période de confinement : (NDLR : les mesures sont ici indiquées telles que publiées par la DGS, sans ajout ni modification, conformément à sa demande) :

1 – Avant réouverture à l’issue du confinement, des établissements recevant du public (ERP) et lieux de travail fermés pendant la période de confinement

Au préalable de la réouverture d’un ERP (établissement scolaire, administration…) ou d’un lieu de travail, il est recommandé :

  • Si le bâtiment était complètement fermé pendant le confinement et n’a pas été fréquenté dans les 5 derniers jours avant la réouverture (dans ce cas, le risque de présence du virus SARS-CoV-2 encore infectant sur des surfaces sèches est jugé négligeable) : de réaliser un nettoyage pour une remise en propreté avec le protocole habituel. Aucune mesure spécifique supplémentaire de désinfection n’est nécessaire. Les éventuels réservoirs d’eaux « naturelles » (eau de pluie, de puits) doivent être vidés, asséchés, désinfectés avant remise en eau.
  • Si le bâtiment a été fréquenté dans les 5 derniers jours avant la réouverture pour des activités diverses : de réaliser un nettoyage (Cf. ci-dessus) complété par la désinfection des surfaces (Cf. point 2).
  • S’agissant des espaces extérieurs associés à ces bâtiments, il est recommandé de réaliser un nettoyage habituel des voiries, des sols et du mobilier urbain, avec les moyens et équipements de protection habituels des professionnels.
    Le cas échéant, il peut être recommandé de procéder à une désinfection du mobilier urbain.
    Il est recommandé de ne pas pulvériser ni d’épandre des produits désinfectants dans les espaces extérieurs car ils peuvent dégrader le mobilier urbain, les véhicules et les avaloirs des eaux pluviales. Ils sont par ailleurs toxiques pour les personnes qui les manipulent et le public, et peuvent avoir un impact non négligeable sur l’environnement.
    Afin de prévenir tout risque de contamination, il est également recommandé de ne pas employer d’appareils de type souffleurs de feuilles pouvant souffler des poussières des sols et les disperser.

2 – Recommandations en matière de nettoyage et de désinfection en routine d’un ERP ou d’un lieu de travail, en période de déconfinement

Les recommandations suivantes sont formulées pour l’utilisation et la fréquentation des ERP et lieux de travail, en complément des mesures barrières et de distanciation physique :

  • Nettoyer et désinfecter régulièrement les surfaces et les objets qui sont fréquemment touchés (si possible deux fois par jour, au minimum une fois par jour), par exemple les poignées de porte, interrupteurs, robinets d’eau des toilettes, boutons d’ascenseur, accoudoirs de chaise, tables, rampes d’escalier, toilettes, claviers, téléphones, télécommandes, interrupteurs, tables, bureaux, etc.
  • Dans le cadre de bureaux partagés, des lingettes ménagères ou des produits compatibles avec les surfaces nettoyées peuvent être mis à disposition des utilisateurs pour le nettoyage des claviers, souris, téléphones (y compris personnels), etc.
  • Commencer le nettoyage dans les zones plus propres vers les zones plus sales.
  • Nettoyer avec les produits de nettoyage /désinfection habituels. Pour la désinfection, la plupart des désinfectants ménagers courants devraient être efficaces s’ils respectent la norme de virucide pour les virus enveloppés. Suivre les instructions du fabricant pour tous les produits de nettoyage et de désinfection (ex. la concentration, la méthode d’application et le temps de contact, etc.).
  • Il faut éviter si possible l’utilisation de vaporisateur ou pulvérisateur afin de limiter la formation d’aérosol de produit désinfectant pouvant être inhalé et ainsi irriter les voies respiratoires. Si un tel vaporisateur est utilisé, le régler afin d’avoir un jet à grosses gouttes.
  • Ne pas utiliser d’aspirateurs sauf s’ils sont munis d’un filtre à haute efficacité pour les particules aériennes (HEPA).
  • Éviter de réaliser ces opérations de nettoyage/désinfection en présence de personnes.

3 – Espaces extérieurs de ces ERP et lieux de travail

Concernant les espaces extérieurs de ces ERP et lieux de travail, il est recommandé de :

  • Continuer d’assurer le nettoyage habituel des sols et voiries, et le nettoyage et la désinfection plus fréquents du mobilier urbain avec les équipements de protection habituels des professionnels.
  • Porter une attention particulière aux aires partagés (jardins, appareils de sport, etc.).
  • Ne pas employer d’appareils pouvant souffler des poussières des sols de type souffleurs de feuilles ou jet à pression.

4 – Recommandations pour la protection des personnels réalisant le nettoyage/désinfection des locaux

Les recommandations suivantes sont formulées pour la protection des personnels réalisant le nettoyage/désinfection des locaux :

  • Porter des gants imperméables pour protéger les mains lors du nettoyage.
  • Réaliser un lavage des mains et des avant-bras avec de l’eau et du savon avant d’enfiler les gants et lorsqu’ils sont retirés.
  • Après le nettoyage, les gants qui sont lavables doivent être soigneusement lavés avec de l’eau et du détergent puis séchés, ou encore jetés et remplacés par une nouvelle paire au besoin.
  • Retirer les vêtements et le masque alternatif et les laver une fois les opérations de nettoyage/désinfection complétées.
  • Rédiger des protocoles de nettoyage/désinfection (fréquence, produits, etc.) et de protection du personnel au sein de chaque ERP.
  • Organiser des actions de communication envers les personnels pour les tenir au courant de la situation au sein de l’ERP.

La fiche technique fait également état de rappels essentiels relatifs aux mesures décrites ci-dessus, tels que la distinction entre l’eau de Javel et le dichloroisocyanurate de sodium ou bien l’importance d’aérer les locaux (par ouverture des fenêtres ou VMC). Des documents utiles sont aussi mis à disposition des ERP et entreprises afin de leur faciliter l’application des mesures précédemment énoncées.

À lire également sur Aquæ...

X