fbpx
25 juillet 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Santé

La montée en puissance des formations axées sur le bien-être en Europe

© Green Chameleon - Unsplash
Modifié le Temps de lecture : 3 minutes


Le bien-être de la population est plus que jamais au cœur des préoccupations, comme le souligne la naissance de nombreux programmes éducatifs, tels que l’Université européenne de bien-être, réseau transeuropéen, ou encore la formation de l’institut Le Cordon Bleu, dédiée à la nutrition.

Alors que le secteur du bien-être occupe une place de plus en plus importante sur le marché international (4 milliards d’euros en 2018, selon le Global Wellness Institute), de nouvelles formations spécialisées voient le jour régulièrement. 

À l’échelle européenne, un consortium baptisé EUniWell s’est formé fin 2019, regroupant 7 universités autour du concept de bien-être. L’initiative a d’ailleurs été sélectionnée le 9 juillet dernier par la Commission européenne dans le cadre de l’appel à projets « Universités européennes » du programme Erasmus +

EUniWell prépare l’élaboration de politiques centrées sur le bien-être

Il fait donc partie des 24 alliances universitaires qui bénéficieront d’un financement pour soutenir l’enseignement, la recherche et les partenariats. Cette idée a vu le jour en 2017 lors du sommet de Göteborg, au cours duquel les dirigeants européens ont échangé sur l’éducation et la culture. Les conclusions de l’Union européenne (UE) abordaient alors l’émergence, d’ici à 2024, d’une vingtaine de réseaux d’universités à l’échelle européenne. 

Lire aussi :  L’économie du bien-être, priorité européenne

La naissance d’EUniWell, pour European University of Well-Being, fin 2019, s’inscrit donc directement dans cette perspective. Mais surtout, elle découle de l’appel lancé en octobre 2019 par le Conseil européen concernant l’économie du bien-être et qui invitait les États membres à développer des approches horizontale et intersectorielle orientées vers le bien-être des populations. 

Ce réseau regroupe 240 000 étudiants au sein de 7 structures, à savoir les universités de Nantes (France), Birmingham (Royaume-Uni), Leiden (Pays-Bas), Cologne (Allemagne), Florence (Italie), Semmelweis (Hongrie) et Linnaeus (Suède). Il propose une action orientée vers le bien-être et fondée sur l’axe connaissances-éducation-innovation. EUniWell affiche ainsi sa volonté de participer à la formation des générations futures et de prendre part, en tant qu’intermédiaire, à l’élaboration de politiques basées sur la recherche qui débouchent sur des mises en application ayant un impact significatif sur la qualité de vie des citoyens européens. Globalement, il s’agit de favoriser le bien-être individuel, social et environnemental.

Pour ce faire, cette Université européenne experte dans le bien-être a constitué un réseau de 102 partenaires, comprenant les conseils municipaux, ainsi que les organismes éducatifs, culturels et sanitaires des 7 villes. Quatre domaines de recherche et d’enseignement ont d’ailleurs été identifiés, en lien avec les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU (Organisation des Nations unies) : bien-être et santé, bien-être individuel et social, environnement, urbanité et bien-être, formation des enseignants. Concernant, par exemple, la santé physique et mentale, déterminant majeur du bien-être d’un individu, la recherche intervient en médecine, en sciences de la vie, en sciences sociales, en droit, en éthique, en économie ou encore en informatique. En outre, les programmes éducatifs sont développés afin de former des professionnels de santé aux problématiques de la société actuelle. L’éducation à la santé revêt un rôle crucial, car elle permet aux citoyens d’être acteurs de leur santé. Enfin, l’intelligence artificielle et le digital représentent des thématiques transversales.

Alimentation et santé au cœur du nouveau diplôme de l’institut Le Cordon Bleu

Autre initiative preuve de l’intérêt croissant pour le secteur : l’institut Le Cordon Bleu Paris, réseau d’instituts d’arts culinaires et de management hôtelier, a annoncé, en mai dernier, le lancement d’un diplôme de gastronomie, nutrition et tendances alimentaires. Cette formation en 3 mois, dont la première rentrée est prévue en octobre prochain, a pour objectif de répondre à une demande croissante sur les problèmes de santé en lien avec la nourriture. Elle offre donc la possibilité d’approfondir les connaissances en nutrition en abordant tous ses aspects : biologie, composition des aliments, technologies alimentaires, hygiène, développement durable, etc. Le programme comprend, par exemple, un focus sur la relation entre alimentation et santé, l’analyse des différents régimes et l’adaptation des recettes. Ou encore sur les conséquences environnementales des choix alimentaires.

En conclusion, l’institut affirme que les diplômés pourront appliquer les acquis dans de nombreux domaines, comme les restaurants, les hôtels et spas, les cafés, les universités, les maisons de retraite, les hôpitaux ou les clubs sportifs.

© Green ChameleonUnsplash

À lire également sur Aquæ...

X