fbpx
AQUÆ
Image default
Original

Pourquoi nos doigts se fripent dans l’eau ?

Temps de lecture : < 1 minute


On a tous vu apparaître des rides sur nos doigts ou orteils après une longue baignade, comme s’ils avaient vieilli de 50 ans en un instant.

Ce serait le fruit de l’évolution…

Selon des chercheurs britanniques, nos mains se seraient adaptées en créant des sillons pour mieux attraper des objets humides. 

Les doigts fripés seraient donc une évolution conservée de nos lointains ancêtres. 

Et à l’époque, ils auraient permis d’agripper les poissons à mains nues, facilitant la pêche. 

L’objectif de cette adaptation 

En 2011, des scientifiques ont mené une expérience.  

Des volontaires devaient récupérer des objets secs et humides avec les mains sèches puis mouillées. 

Les résultats confirment l’hypothèse : ils ont mis moins de temps à récupérer des objets immergés avec les doigts humides qu’avec les doigts secs. 

D’ailleurs, les plis se forment sur les surfaces de la peau qui sont le plus en contact avec des objets à manipuler : les doigts et les orteils.

Comment ça marche ? 

C’est le système nerveux qui entre en jeu.

Lorsque que nos doigts restent immergés quelques minutes dans l’eau, le système nerveux rend les vaisseaux sanguins aux extrémités des doigts plus fins. 

Ainsi, les doigts rétrécissent mais la peau garde la même taille, c’est pourquoi on aperçoit des plis qui évacuent l’eau pour une meilleure adhérence.

Un peu comme les pneus, ils ont des sillons pour évacuer l’eau afin d’éviter l’aquaplaning.

© Brenderous – Wikimedia

À lire aussi...

Les bâtiments de demain seront… vivants !

TEAM AQUAE

Shackleton et son navire perdu, deux légendes de l’Antarctique

TEAM AQUAE

La bombe Tallboy a explosé dans les eaux d’une ville polonaise

TEAM AQUAE
Translate »
X