AQUÆ
Image default
Original Télex

Kate Winslet, reine de la plongée libre 

Temps de lecture : 2 minutes

Pour les besoins d’une scène subaquatique du film Avatar 2, Kate Winslet a battu un record inattendu : elle a tenu sept minutes et quatorze secondes en apnée ! Mieux que Tom Cruise, comme le rapporte le média américain Cent, qui était parvenu à rester six minutes sans respirer dans une scène de Mission Impossible 5 (2015).

Revenant sur cet exploit, la comédienne a déclaré la semaine dernière, dans Entertainment Weekly : «  C’était génial et j’étais très fière de moi. Mais je ne pourrais probablement jamais le refaire. Cela s’est produit au bout de quatre semaines d’entraînement assez intense et c’était dans le réservoir de plongée, dans la cuve d’entraînement. Mais j’ai adoré  ».

Elle ajoute : « Mais d’une manière ou d’une autre, apprendre à retenir ma respiration a été l’une des choses les plus apaisantes que j’ai jamais faites parce que vous devez ralentir votre corps. Vous devez en fait baisser votre fréquence cardiaque pour pouvoir oxygéner votre corps et retenir votre souffle pendant aussi longtemps. Donc, je n’avais pas d’autre choix que d’arrêter de bouger, ce qui n’est pas normal pour moi. » Autre actrice à avoir battu un record, Sigourney Weaver, qui a tenu six minutes sous l’eau.

Le réalisateur James Cameron a fait suivre au casting du film, un entrainement avec des plongeurs militaires afin de maximiser leur temps d’apnée sous l’eau. La majorité des scènes aquatiques ont été tournées dans des immenses cuves d’eau. En leur faisant ainsi travailler leur apnée, le réalisateur a pu tourner en continue et éviter ainsi de nombreuses interruptions sur le tournage.

Pour en savoir plus sur le deuxième volet de la saga de James Cameron, il faudra patienter jusqu’au 16 décembre 2022, date de sortie.

 

©Avatar Official Twitter Account

À lire aussi...

Sahel : la BAD promet 6,5 milliards de dollars pour la Grande muraille verte

TEAM AQUAE

La NASA confirme la présence d’eau sur la Lune

TEAM AQUAE

Asie : huit siècles d’histoire fluviale révélés par les cernes des arbres

Charline Chaminaud

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X