AQUÆ
Image default
Télex Tourisme

Le tourisme fluvial face à la crise économique et sanitaire

Temps de lecture : 2 minutes

Voies Navigables de France propose un plan de soutien pour 2021 afin de venir en aide aux professionnels du tourisme fluvial, particulièrement affectés par la crise économique.

Voies Navigables de France (VNF), le service public des voies d’eau nationales, et le Gouvernement présentent de nouvelles mesures « exceptionnelles » à destination des professionnels du tourisme fluvial. Une réponse à la grande fragilité financière qu’ils rencontrent suite à la crise de la Covid-19.

Des mesures d’accompagnement

Une série d’accompagnements a donc été mise en place, avec notamment une réduction de 65 % des frais de péage et de 50 % de la redevance d’occupation lors d’évènements sportifs ou culturels. L’État et VNF ont également instauré des mesures visant à diminuer les taxes, comme la prolongation optionnelle d’un an des titres d’occupation des voies fluviales et le report des redevances domaniales au 1er octobre 2021.

Ces mesures viendront en complément de celles prises pour l’année 2020 : mise en place d’une formule avantageuse de péage « à l’activité », réductions sur les occupations domaniales, différés de paiements, campagnes de promotion du tourisme fluvial auprès de la clientèle française, etc.

30 millions d’euros pour le canal des Ardennes

Outre Voies Navigables de France, d’autres acteurs économiques accompagnent financièrement les professionnels du tourisme fluvial afin de garantir l’avenir du secteur. C’est le cas des collectivités locales des Ardennes qui prévoient, en partenariat avec VNF, un investissement de plus de 30 millions d’euros pour aménager le canal des Ardennes et assurer sa navigabilité.

En effet, les bateaux ne peuvent plus y circuler depuis l’effondrement de l’écluse de Neuville-Day en juin 2018. VNF a promis d’investir 15 millions d’euros pour la remise en état du canal et son développement touristique. Le reste du projet sera financé par la région Grand Est et les cinq communes traversées par le canal des Ardennes.

Une nouvelle voie verte est déjà en cours de construction afin d’attirer les touristes en plus grand nombre dans la région. « Il sera important d’avoir des haltes fluviales connectées à la voie verte avec des points d’information touristique, des sanitaires, des douches, la possibilité d’acheter des produits du terroir… », conclut David Lamare, directeur de l’Agence de développement touristique des Ardennes.

© Christelle PRIEUR

À lire aussi...

Les spas se mettent au vert !

TEAM AQUAE

Himalaya : la plus grosse réserve d’eau d’Asie en danger

TEAM AQUAE

Recensement des grottes submergées en Corse 

Alban Derouet

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X