AQUÆ
Image default
Original Télex

Des autoroutes océaniques comme nurserie pour les jeunes poissons

 

Pour survivre après la naissance, les larves de poissons emprunteraient des autoroutes interconnectées. Le début de vie peut s’avérer éprouvant pour les jeunes poissons qui doivent trouver de la nourriture, éviter les prédateurs, naviguer dans les courants océaniques. Comment ces êtres minuscules surmontent les obstacles ?

Les observations des chercheurs de l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique les ont conduits à une explication : des nappes de surface formeraient des « autoroutes océaniques » issues de la convergence des courants, des marées et des variations du fond marin.

Ce sont ainsi 112 espèces qui se déplacent en suivant des lignes d’eau de surface lisse. Ces espaces collectent le plancton qui va servir de nourriture et les débris utilisés comme des abris. Ils font donc office de pépinières où les jeunes individus grandissent avant de rejoindre les populations adultes.

©Adobe Stock

Lire aussi :  4 marins sur un trimaran à la dérive

À lire aussi...

Sécheresse du lac Mead : quand les cadavres émergent

Aquae

4 marins sur un trimaran à la dérive

Aquae

Votre chien et l’eau : 5 conseils pour jouer ensemble

Aquae

Leave a Comment

18 + trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »