AQUÆ
Image default
Études Sana Per Aquæ

Prendre en charge le syndrome post-COVID en cure thermale

Temps de lecture : < 1 minute

Deux symptômes persistants après la guérison de l’infection au coronavirus, la fatigue et les douleurs articulaires, pourraient être pris en charge en cure thermale.

L’ESPA (European Spas Association) a tenu le 17 décembre un forum virtuel sur la prise en charge de séquelles post-COVID-19 en cure thermale. Le Dr Martin Gehlen, rhumatologue à Bad Pyrmont (Allemagne), a évoqué l’intérêt de la balnéothérapie pour soigner le « syndrome post-COVID », caractérisé par la persistance, après la guérison, d’au moins un symptôme de l’infection.

Activer le nerf sympathique

Parmi ces symptômes, deux en particulier pourraient être pris en charge, à savoir la fatigue et les douleurs articulaires, qui sont communs à de nombreuses pathologies traitées par le thermalisme en rhumatologie.

Pour la fatigue, le Dr Gehlen présente une approche en trois temps. Elle consiste à activer le nerf sympathique durant la matinée, par des exercices en extérieur, la cryothérapie ou encore la méthode Kneipp. L’après-midi, il s’agit de réduire cette activation par la relaxation, par exemple. Enfin, il recommande de stimuler le nerf parasympathique grâce à une activité physique modérée ou des bains de pieds à température croissante.

Les bains de boue contre les douleurs

Concernant les douleurs articulaires, une alternance d’applications thérapeutiques actives et passives, des bains carbogazeux, par exemple, est proposée.

Le recours aux bains de boue est également mis en exergue — une méthode dont l’efficacité en réadaptation physique a été démontrée par une étude publiée en mars 2019 dans Z Rheumatol. Cette dernière souligne l’action de ces soins pour réduire la douleur et l’inflammation chez les patients atteints de maladies rhumatismales inflammatoires et dégénératives.

Au regard de l’incidence du COVID-19, le rhumatologue estime que de tels programmes devraient être mis en place et bénéficier d’une évaluation scientifique.

© UerDomwet-PxHere

À lire aussi...

Thermalisme : 63 % de curistes en moins en 2020 en raison de la crise sanitaire

TEAM AQUAE

Le sauna finlandais fait son entrée au patrimoine culturel de l’UNESCO

TEAM AQUAE

Premier bilan de l’Observatoire de l’économie des stations thermales

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X