26 mai 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Santé

Des mesures concrètes pour la réouverture des ERP et des entreprises

Temps de lecture : 4 minutes


Le Haut Conseil de la santé a émis un avis faisant état de mesures non pharmaceutiques devant être déployées et appliquées lors de la réouverture et en routine d’un établissement recevant du public (ERP) ou d’une entreprise.

Dans la lignée de la saisie par la Direction générale de la santé de la Société française d’hygiène hospitalière (SF2H), le Haut Conseil de la santé publique a été interrogé sur l’adaptation des mesures barrières et de distanciation sociale (hors champ sanitaire et médicosocial) lors de la sortie du confinement. 

Dans un rapport publié le 26 avril, il détaille les gestes barrières, la distanciation physique, les mesures d’hygiène et les organisations individuelles et collectives à respecter. Il émet ainsi des mesures de santé publique ou mesures non pharmaceutiques (MNP), visant à « atténuer la diffusion du SARS-CoV-2 dans la communauté, protéger les personnes vulnérables, permettre la prise en charge hospitalière des cas les plus sévères et éviter la saturation des hôpitaux ». Le HCSP précise que ces orientations seront actualisées « au fur et à mesure de la disponibilité de nouvelles informations pertinentes ou en fonction de la situation épidémiologique ». 

Dans le chapitre 12 de son avis, le HCSP détaille pour la réouverture et en routine d’un établissement recevant du public (ERP) ou d’une entreprise les mesures de nettoyage et de désinfection suivantes (NDLR : les mesures sont ici indiquées telles que publiées par le HCSP, sans ajout ni modification, conformément à sa demande) :

« Procédures de nettoyage/désinfection à la réouverture 

  • Si l’ERP était complètement fermé pendant le confinement et n’a pas été fréquenté dans les 5 derniers jours ouvrés avant la réouverture, la présence du SARS-CoV-2 encore infectant sur des surfaces sèches est négligeable. Le HCSP recommande de réaliser un nettoyage pour une remise en propreté de tous les locaux intérieurs et des espaces extérieurs avec un protocole habituel. Aucune mesure spécifique supplémentaire de désinfection n’est nécessaire. Les éventuels réservoirs d’eau naturels (eau de pluie) doivent être vidés et asséchés. 
  • Si l’ERP était partiellement et transitoirement occupé pendant le confinement pour des activités diverses, le HCSP recommande de réaliser le protocole de nettoyage/désinfection des locaux mentionné ci-dessous. 

Le HCSP recommande de veiller à bien aérer les locaux (par ouverture en grand de toutes les fenêtres), notamment pendant et après les opérations de nettoyage, et de vérifier le bon fonctionnement des systèmes d’aération et de ventilation (ex. : entrées d’air non bouchées, etc., cf. chapitre 11), en dehors d’une présence humaine. 

Le HCSP recommande aussi : 

  • de procéder aux opérations adaptées d’entretien et de purge du réseau d’eau froide afin d’évacuer le volume qui a stagné dans les canalisations intérieures pendant la durée de la fermeture ;
  • de mettre en œuvre les mesures prévues dans l’arrêté du 1er février 2010 relatif à la surveillance des légionelles dans les installations de production, de stockage et de distribution d’eau chaude sanitaire, lorsqu’un ERP a fermé ses portes pendant plusieurs semaines. » 
Lire aussi :  Des mesures concrètes pour la réouverture des piscines publiques

« Procédures de nettoyage/désinfection en routine après la réouverture

  • Nettoyer et désinfecter régulièrement les surfaces et les objets qui sont fréquemment touchés (si possible deux fois par jour, au minimum une fois par jour), par exemple les poignées de portes, interrupteurs, robinets d’eau des toilettes, boutons d’ascenseur, accoudoirs de chaise, tables, rampes d’escalier, toilettes, claviers, téléphones, télécommandes, interrupteurs, tables, bureaux, etc. 
  • Dans le cadre de bureaux partagés, des lingettes ménagères ou des produits compatibles avec les surfaces nettoyées peuvent être mis à disposition des utilisateurs pour le nettoyage des claviers, souris, téléphones (y compris personnels), etc. 
  • Commencer le nettoyage dans les zones plus propres vers les zones plus sales.
  • Nettoyer avec les produits de nettoyage/désinfection habituels. Pour la désinfection, la plupart des désinfectants ménagers courants devraient être efficaces s’ils respectent la norme de virucidie pour les virus enveloppés. Suivre les instructions du fabricant pour tous les produits de nettoyage et de désinfection (ex. : la concentration, la méthode d’application et le temps de contact, etc.).
  • Il faut éviter, si possible, l’utilisation de vaporisateur ou de pulvérisateur afin de limiter la formation d’aérosol de produit désinfectant pouvant être inhalé et ainsi irriter les voies respiratoires. Si un tel vaporisateur est utilisé, le régler afin d’avoir un jet à grosses gouttes. Ne pas utiliser non plus d’aspirateurs (sauf de type « rotowash »). 
  • Éviter de réaliser ces opérations de nettoyage/désinfection en présence de salariés ou autres personnes (élèves si école). »

« Remarques 

  • Il est recommandé de ne pas mélanger l’eau de Javel avec des produits autres que de l’eau. 
  • Il est recommandé de veiller à bien aérer les locaux (par ouverture en grand de toutes les fenêtres), notamment pendant et après les opérations de nettoyage, et de vérifier le bon fonctionnement des systèmes d’aération et de ventilation (ex. : entrées d’air non bouchées, etc., cf. chapitre 11). »
Lire aussi :  Des mesures concrètes pour les activités sportives individuelles et collectives

« Recommandations pour la protection des personnels réalisant le nettoyage/désinfection des locaux 

  • Porter des gants imperméables pour protéger les mains lors du nettoyage. 
  • Réaliser un lavage des mains et des avant-bras avec de l’eau et du savon avant d’enfiler les gants et lorsqu’ils sont retirés. 
  • Après le nettoyage, les gants qui sont lavables doivent être soigneusement lavés avec de l’eau et du détergent, puis séchés ou encore jetés et remplacés par une nouvelle paire au besoin.
  • Le lavage des mains doit être effectué avant et après le port de gants.
  • Retirer les vêtements et le masque alternatif et les laver une fois les opérations de nettoyage/désinfection complétées.
  • Les protocoles de nettoyage/désinfection (fréquence, produits, etc.) et de protection du personnel doivent être rédigés au sein de chaque ERP. 
  • Des actions de communication envers les personnels doivent être organisées pour les tenir au courant de la situation au sein de l’ERP. »

Retrouvez les autres recommandations du HSCP : Des mesures concrètes pour la réouverture des piscines publiques et Des mesures concrètes pour les activités sportives individuelles et collectives .

© Tedward Quinn – Unsplash

À lire également sur Aquæ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir +

X