AQUÆ

Des mesures concrètes pour la réouverture des piscines publiques

© Markus Spiske - Pixabay

Temps de lecture : 3 minutes


Le Haut Conseil de la santé a émis un avis faisant état de mesures non pharmaceutiques devant être déployées et appliquées dans l’eau des piscines et les milieux humides pendant la phase de déconfinement visant à tenir compte du risque d’une deuxième vague épidémique. 

Dans la lignée de la saisie par la Direction générale de la santé de la Société française d’hygiène hospitalière (SF2H), le Haut Conseil de la santé publique a été interrogé sur l’adaptation des mesures barrières et de distanciation sociale (hors champ sanitaire et médicosocial) lors de la sortie du confinement. 

Dans un rapport publié le 26 avril, il détaille les gestes barrières, la distanciation physique, les mesures d’hygiène et les organisations individuelles et collectives à respecter. Il émet ainsi des mesures de santé publique ou mesures non pharmaceutiques (MNP) visant à « atténuer la diffusion du SARS-CoV-2 dans la communauté, protéger les personnes vulnérables, permettre la prise en charge hospitalière des cas les plus sévères et éviter la saturation des hôpitaux ». Le HCSP précise que ces orientations seront actualisées « au fur et à mesure de la disponibilité de nouvelles informations pertinentes ou en fonction de la situation épidémiologique ». 

Dans le chapitre 15 de son avis, le HCSP détaille pour les ERP spécifiques, comme les piscines publiques, lors d’une éventuelle réouverture, les mesures suivantes (NDLR : les mesures sont ici indiquées telles que publiées par le HCSP, sans ajout ni modification, conformément à sa demande) :

« Persistance des virus dans l’eau de piscine et les milieux humides 

« Entretien et maîtrise de la prolifération des virus dans les piscines 

« Capacité d’accueil des piscines 

C’est le nombre maximal de personnes (baigneurs et non baigneurs) pouvant se trouver simultanément dans l’établissement. 

« Recommandations du HCSP 

En conclusion, le Haut Conseil de la santé publique conclut ainsi : « quel que soit le type de piscine publique, le respect des normes de désinfection appropriées et des comportements individuels adaptés doit permettre d’éviter le risque de transmission hydrique du virus COVID-19. »

Retrouvez les autres recommandations du HSCP : Des mesures concrètes pour la réouverture des ERP et des entreprises et Des mesures concrètes pour les activités sportives individuelles et collectives .

© Markus Spiske – Unsplash

Exit mobile version