AQUÆ
Image default
Études Sana Per Aquæ Santé

Comment l’eau thermale soulage la douleur

Temps de lecture : 2 minutes

Par l’action de la chaleur de l’eau, mais aussi la flottabilité, la balnéothérapie permet de réduire efficacement les douleurs, entraînant une amélioration de la qualité de vie.

Une équipe de recherche japonaise a réalisé une revue de la littérature, éditée fin juillet dernier dans l’International Journal of General Medicine, sur les études publiées entre 2000 et 2019 sur l’efficacité de la balnéothérapie et de la médecine thermale. L’objectif : offrir des perspectives de travail pour de futurs travaux de recherche.

Chaleur de l’eau et flottabilité

Au total, 18 publications ont été mises en avant. Celles-ci soulignent ainsi l’efficacité de la prise en charge en cure thermale sur le soulagement de la douleur, en particulier pour les patients souffrant de troubles musculosquelettiques et de maladies chroniques du tissu conjonctif.

Les auteurs expliquent cet effet par la chaleur de l’eau et la flottabilité qui peuvent bloquer la nociception (ou sensibilité à la douleur). En plus d’améliorer la circulation sanguine et de faciliter la relaxation musculaire.

En parallèle, l’impact sur la qualité de vie est mis en exergue. Celle-ci s’avère liée à la douleur qui peut s’associer à des difficultés à effectuer les activités du quotidien. Une étude menée aux États-Unis en 2011 affirme d’ailleurs que les patients atteints d’arthrose du genou perdent en moyenne 1,9 années de vie pondérées par la qualité (QALY).

Favoriser les exercices aquatiques

Troisième point : une amélioration de la condition physique et de la mobilité des curistes est également remarquée dès que des exercices aquatiques sont intégrés à la cure, et ce, quelle que soit la pathologie. La revue argue que la flottabilité réduit les contraintes liées à la compression des articulations et à la charge gravitationnelle. Ce qui offre une amélioration de la force et de l’amplitude des mouvements. En outre, l’environnement aquatique présente l’avantage de réduire le risque de blessure articulaire
ou musculaire, entre autres.

© Rawpixel

À lire aussi...

Thermalisme : 63 % de curistes en moins en 2020 en raison de la crise sanitaire

TEAM AQUAE

Le sauna finlandais fait son entrée au patrimoine culturel de l’UNESCO

TEAM AQUAE

Les nanotechnologies contre la Covid-19

Alban Derouet

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X